Les modifications mineures de la robe

Certains gènes encore mal connus apportent des modifications légères qui ne changent pas fondamentalement la robe de base.

 

Le pangaré

Ce gène présent surtout chez certaines races de poneys (Exmoor, Dartmoor, Haflinger, Fjord) et de chevaux de trait (Belge, Ardennais) décolore le nez, le tour des yeux, le ventre et le haut des membres en crème pâle presque blanc. On le suppose dominant, mais on a des cas de pangaré avec des parents non-pangaré. Il est très visible sur les alezans qui peuvent alors être crins lavés, ou non. Le gène pangaré ne fonctionne qu'en présence de l'allèle agouti 'A', ce qui explique les naissances de poulains pangaré avec des parents qui ne le sont pas, et pourquoi on ne peut avoir de noirs pangarés.

Les chevaux bais ou alezans porteurs de la dilution 'dun' sont très souvent pangarés (dun et pangaré sont considérés comme des gènes primitifs), mais pas les noir dun (souris). (voir la page du gène 'Dun').

Les poulains sont très souvent d'apparence pangarés à la naissance, puis ça disparait à la première mue.


L'alezan crins lavés

Les alezans pangarés sont souvent crins lavés, mais on a aussi des alezans crins lavés non pangarés. On pense qu'il s'agit d'un gène récessif appelé 'Flaxen' (couleur de lin). Les chevaux porteurs de ce gène peuvent être très clairs, pâle avec des pommelures, ou bien alezan ordinaire ou même très foncé. Les crins sont très clairs presque blancs, mais là ausi, il peut y avoir des variations.

Il y a une grande variété d'expression du crin lavé, du un peu plus clair que la robe à presque blanc, ce qui fait penser qu'il pourrait y avoir deux gènes récessifs pouvant s'additionner. Des races comme le Haflinger possèderaient les deux gènes.

Les charbonnures

Les charbonnures seraient produites par un groupe de gènes encore méconnu appelé 'sooty'. Ces ont des zones plus sombres sur la robe d'un cheval, parfois pommelées. Les charbonnures peuvent s'étendre sur tout le corps du cheval, ou bien se trouver surtout sur le dessus, plus rarement elles partent du bas. Sur un cheval de robe de base alezane, les charbonnures ne sont pas noires mais marron foncé, elles seraient responsable de la robe alezan brûlé. sur les bais et les bruns elles sont noires et donnent des bais foncés et des bruns très foncés.Les charbonnures peuvent être spectaculaires sur les chevaux ayant un gène de dilution (palomino, isabelle, dun...).

On pense que les charbonnures avaient un rôle de camouflage chez les chevaux sauvages. Elles sont plus visibles au printemps et en été qu'en hiver, et certaines charbonnures sont temporaires.


La fausse raie de mulet

Chez certains chevaux non porteurs du gène 'dun', on voit une raie dorsale très semblable à celle des 'dun', mais qui peut apparaitre ou disparaitre selon les saisons. Certains poulains en présentent une à la naissance qui disparait ensuite. Ce serait ausi une marque de camouflage.

Les pommelures

Les pommelures ne sont pas d'origine génétique mais peuvent apparaitre chez les chevaux à certaines époques de leur vie (jeunes gris) ou selon la saison, voire selon l'alimentation du cheval. Elles sont visibles surtout sur les chevaux dont les poils présentent deux couleurs ou deux nuances (gris, bruns, alezans brûlés, bai foncés, isabelle (dun ou crème).

Les marques en tête et balzanes

Les marques en tête et les balzanes sont généralement causées par les différents gènes pie: sabino (marques irrégulières avec des pointes) et splashed white (marque larges et arrondies, souvent avec des yeux bleus ou partiellement bleus , surtout quand elles sont importantes. Une marque en tête assymétrique (complètement différente à gauche et à droite) peut-être la marque d'un ovéro (surtout s'il y a un ou deux yeux bleus). Mais si les balzanes et marques sont peu nombreuses et toutes petites, comme une étoile en tête, une trace ou un principe de balzane?

Textes et dessins de Christine Zedday
Photos Christine Zedday, Alain et Hélène Bache, Leïla et Nora Zedday
contact: chrizedday@free.fr