Les gris

Le gène G, dominant, empêche progressivement la migration des pigments dans le poil. Les pigments restent donc concentrés dans les mélanocytes, ce qui donne une peau de plus en plus noire et un pelage de plus en plus blanc. Les chevaux gris naissent de n'importe quelle robe et commencent à grisonner par la tête à l'âge de quelques mois. Certains chevaux blanchissent rapidement et d'autres lentement sans que l'on sache pourquoi. Les chevaux gris sont souvent pommelés, de façon plus apparente quand ils sont nés noirs ou foncés. A l'état homozygote, les chevaux gardent les crins (queue et crinière) foncés plus longtemps.

Les gris âgés sont sensibles aux cancers de la peau du fait de la concentration en pigments. Pour cette raison les gris vivent en moyenne deux ans de moins que les autres. (Ce phénomène touche plus fréquemment les chevaux aa GG).

A noter: les marques blanches et taches des pies peuvent être devinées chez un gris car la peau de ces marques est rose. Il est déconseillé de croiser un cheval de robe rare (palomino, pie, tacheté...) avec un gris car le gène G agit sur toutes les robes (sauf les blancs).

A noter: il arrive quelquefois (rarement!) chez les chevaux arabes qu'un poulain soit gris dès la naissance: le changement de couleur aurait eu lieu durant la gestation. Les arabes gris ont aussi parfois une 'marque de sang', tache rouge sur l'épaule qui s'étend avec l'âge et peut recouvrir presque tout le corps.

Les gris peuvent être truités, surtout chez les arabes: la robe est constellée de petites taches de la couleur de la robe de base.

Textes et dessins de Christine Zedday
Photos Christine Zedday, Alain et Hélène Bache, Leïla et Nora Zedday
contact: chrizedday@free.fr